Sélectionnez un élément constitutif
  • La classe vivante

Unlock the potential. Open the door to the living classroom.

Explorer le potentiel de la classe vivante : (1) Convenir d’une définition de classe vivante, (2) Déterminer la viabilité opérationnelle, (3) Déterminer les occasions gagnantes pour tous et élaborer des valeurs communes


Déterminer la viabilité opérationnelle

La viabilité opérationnelle signifie la capacité de soutenir une entreprise et la classe vivante n’est pas différente de toute autre entreprise à cet égard. Ces considérations sont les éléments déterminants pour vous aider à comprendre si une classe vivante en collaboration est possible ou non.

L’établissement postsecondaire doit être disposé à offrir un programme de PSSP dans un foyer de SLD. Cela suppose l’obligation de respecter les normes provinciales en matière d’admission et de frais d’inscription, d’assurer la prestation du programme conformément aux normes et au programme d’études approuvés, d’appuyer les étudiants inscrits au programme conformément aux attentes de l’établissement postsecondaire, de doter le programme conformément aux pratiques et aux politiques de l’établissement postsecondaire et de fonctionner avec prudence sur le plan financier.

En même temps, le foyer de SLD doit être disposé à accueillir le programme de PSSP. Cela s’accompagne de l’obligation d’assurer la conformité aux exigences réglementaires ayant une incidence sur le foyer de SLD, y compris le zonage municipal, le contrôle des infections, le respect de la vie privée et de la dignité des résidents, la sécurité, etc. Il est aussi important de comprendre l’état de préparation du personnel et de la culture résident-famille en ce qui concerne le soutien au développement proposé et les attentes en matière de travail collaboratif.

Si vous possédez ces deux éléments essentiels, vous êtes prêt à examiner de plus près les considérations présentées au tableau 3.

Nous recommandons qu’à titre de collaboration entre l’établissement postsecondaire et les SLD, vous discutiez de ces considérations dans le cadre de plusieurs réunions officielles afin de parvenir à une compréhension commune des attentes de chaque organisme au sein de la collaboration. Selon notre expérience, la clarté des paramètres suivants, y compris les discussions avec les organismes de réglementation afin d’assurer une compréhension mutuelle, est essentielle au développement d’une classe vivante et à son fonctionnement futur.

Tableau 3 : Viabilité opérationnelle pour la classe vivante

Tableau 3 : Viabilité opérationnelle pour la classe vivante

ÉlémentFoyer de soins de longue duréeÉtablissement postsecondaireLes deux
Viabilité juridiqueLoi et règlement sur les foyers de SLD
Le foyer de SLD doit définir les attentes des étudiants et du corps enseignant à l’égard de la réglementation en matière de SLD et fixer les attentes quant à la participation des étudiants.
Normes des programmes provinciaux (ministère de la Formation et des Collèges et Universités, Service de l’assurance de la qualité des collèges de l’Ontario)
Les programmes offerts dans la classe vivante doivent respecter les normes provinciales d’éducation et toute exigence d’agrément ou de réglementation du ministère de la Formation et des Collèges et Universités pour le programme afin de s’assurer que les diplômés de la classe vivante satisfont aux normes provinciales.

Collèges provinciaux
Des directives contraignantes définissent les frais imposés aux étudiants.

Normes de la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario
La classe vivante doit être dans un environnement physiquement accessible.

Des services de counseling et d’autres services doivent être offerts aux élèves qui ont besoin de mesures d’adaptation.
Loi et règlements sur la santé publique
Les protocoles opérationnels de prévention des infections pour la classe vivante doivent être harmonisés avec les protocoles des foyers de SLD et les attentes en matière de santé publique liées à la participation des étudiants et des professeurs à l’intérieur et à l’extérieur du foyer de SLD.

La conception de la classe vivante doit tenir compte des conséquences de la fermeture des unités de soins ou du foyer de SLD au public en cas d’éclosion d’une maladie infectieuse.

Lois sur la santé et sécurité au travail
Le foyer de SLD est responsable de l’environnement dans lequel se trouve la classe vivante; l’établissement postsecondaire doit s’assurer que l’établissement et toutes les pratiques favorisent la sécurité des étudiants et du corps enseignant.

Règlements municipaux de zonage
Les deux parties doivent s’assurer que les règlements de zonage appuient l’utilisation des classes vivantes.
Viabilité du marchéStages cliniques
Le foyer de SLD offre des possibilités de stages à l’interne.
Capacité d’accueil
L’établissement postsecondaire détermine la capacité d’accueil de la classe vivante et veille à ce que le nombre d’inscriptions soit suffisant pour assurer la viabilité financière.

L’établissement postsecondaire veille à ce qu’il y ait suffisamment de stages dans le foyer de SLD et dans la région environnante.
Recherche et évaluation
Le foyer de SLD et l’établissement postsecondaire doivent envisager de participer à des études de recherche et à des procédures d’évaluation afin d’assurer la durabilité de la classe vivante afin d’assurer la réussite future.
Programmes dans la classe vivante
Le foyer de SLD et l’établissement postsecondaire doivent discuter des programmes qui devraient être offerts dans la classe vivante et du nombre d’étudiants qui peuvent s’inscrire à chacun des programmes.
Viabilité opérationnelle et état de préparationObstacles opérationnels potentiels
Le foyer de SLD détermine l’état de préparation des ressources humaines et la capacité de participer à la collaboration proposée.

Le foyer de SLD communique avec les résidents et leur famille pour promouvoir la compréhension et l’engagement dans la classe vivante.
Obstacles opérationnels potentiels
L’établissement postsecondaire évalue tous les obstacles opérationnels à la prestation à l’extérieur du campus principal (y compris les considérations liées aux ressources humaines, à la connectivité des technologies de l’information, etc.).

L’établissement postsecondaire évalue la capacité d’atteindre les résultats du programme à l’endroit proposé.
Ressources matérielles et viabilité financièreConsidérations relatives à la mise en œuvre
Le foyer de SLD fournit l’espace nécessaire et contribue à assurer un environnement approprié.

Coûts et gains directs
Il pourrait être possible de réaménager l’espace existant ou de tirer parti des rénovations pour créer un espace utilisé en collaboration pour la programmation de la classe vivante.

Les avantages financiers découlent de la réduction des coûts de recrutement et d’orientation liés à l’embauche des diplômés de la classe vivante.

Les rôles du personnel du foyer de SLD sont élargis pour soutenir et encadrer les étudiants.

Le foyer de SLD paie les mises à jour requises des systèmes de sécurité, le cas échéant.
Considérations relatives à la mise en œuvre
L’établissement postsecondaire définit les besoins en matière de locaux d’apprentissage pour le programme, y compris les frais de stationnement et de démarrage uniques pour appuyer une prestation de qualité.

Coûts directs
Les revenus (provenant de l’inscription) doivent couvrir les coûts directs pour les formateurs, le matériel du programme et le matériel de la classe vivante.

L’établissement postsecondaire paie un loyer pour les espaces d’apprentissage de la classe vivante.

L’établissement postsecondaire paie les frais généraux de fonctionnement associés à la classe vivante, comme l’électricité, l’entretien ménager, la surveillance de la sécurité, Internet, les téléphones et les services d’entretien.
Stationnement
Il faudra peut-être aménager des places de stationnement supplémentaires pour accueillir les étudiants et le corps enseignant de la classe vivante.

Transport en commun
Les autorités municipales peuvent être ouvertes à créer d’autres arrêts de transport en commun ou à déplacer des arrêts existants.