Sélectionnez un élément constitutif
  • La classe vivante

Unlock the potential. Open the door to the living classroom.

Promouvoir et maintenir/accroître la valeur

Les investissements et les possibilités ne s’arrêtent pas une fois que la classe vivante est en place et fonctionnelle. Au contraire, l’accent est plutôt mis sur la promotion de la classe vivante plutôt que sur l’élaboration et la mise en œuvre, le maintien de l’élan et l’innovation continue et l’amélioration de la qualité en s’appuyant sur cette base.

Cet élément décrit quatre stratégies visant à promouvoir et à maintenir l’élan de la classe vivante :

  • promouvoir la classe vivante et établir des liens solides avec les organismes communautaires;
  • évaluer le progrès de la classe vivante et tirer parti des possibilités d’apprentissage mutuel pour comprendre comment miser sur ses forces;
  • examiner les possibilités de croissance;
  • étendre le concept de la classe vivante à d’autres programmes.

Chacune de ces stratégies est décrite ci-dessous à l’aide d’exemples tirés de notre propre expérience.

« Selon les prévisions, il n’y aura pas assez de personnel pour répondre aux besoins en soins de santé de notre population vieillissante. D’après notre expérience, les classes vivantes sont une stratégie de perfectionnement de la main-d’œuvre efficace pour relever le défi qui nous attend. Nous constatons un intérêt croissant des étudiants pour les programmes de classe vivante et un plus grand nombre de diplômés cherchent un emploi dans le secteur des SLD. J’ai bon espoir que les classes vivantes nous mènent dans la bonne direction. »

— Mary-Lou van der Horst, directrice (2013-2016), Centre d’apprentissage, de recherche et d’innovation pour les soins de longue durée de l’Ontario à l’Institut de recherche vieillissement de Schlegel-UW

Stratégie 1 : Promouvoir la classe vivante et établir des liens solides avec les organismes communautaires

Stratégie 1 : Promouvoir la classe vivante et établir des liens solides avec les organismes communautaires

La promotion de la classe vivante au sein de la collectivité est une stratégie importante pour informer les autres au sujet de cette occasion d’apprentissage unique, en particulier pour augmenter le nombre d’inscriptions et de stages et pour améliorer le recrutement du personnel pour les SLD et les soins communautaires. La promotion de la classe vivante est importante pour :

  • informer les étudiants éventuels des possibilités d’apprentissage novatrices;
  • créer des occasions d’établir de nouvelles relations;
  • fournir des stratégies de perfectionnement de la main-d’œuvre pour le secteur des SLD;
  • améliorer la réputation du foyer de SLD et de l’établissement postsecondaire;
  • différencier le foyer de SLD et l’établissement postsecondaire des autres.

Au moment d’envisager une stratégie de promotion active pour la classe vivante, les étapes suivantes pourraient être utiles :

Étape 1 : Déterminer l’importance et les avantages de la classe vivante.
Étape 2 : Déterminer le public cible (c.-à-d. les diplômés du secondaire, les résidents et les familles, les foyers de SLD, les préposés aux services de soutien à la personne, etc.). Chaque groupe demandera une approche différente.
Étape 3 : Formuler les messages à transmettre au public cible.
Étape 4 : Déterminer le moment de la promotion.
Étape 5 :Déterminer les canaux de communication/médias que vous aimeriez utiliser pour promouvoir votre classe vivante. Dans notre expérience, nous avons utilisé plusieurs stratégies de communication :

  • le calendrier des cours de l’établissement postsecondaire;
  • le site Web de l’établissement postsecondaire et du foyer de SLD;
  • les salons de l’emploi de l’établissement postsecondaire et du foyer de SLD;
  • Facebook, Twitter, Instagram et YouTube;
  • des babillards et des panneaux d’affichage physique le long des intersections achalandées et sur le site du foyer de SLD;
  • des brochures et des bulletins;
  • par l’intermédiaire des établissements postsecondaires et des organismes professionnels de SLD;
  • en assistant à des conférences (p. ex. présentations, kiosques);
  • des annonces radio;
  • des collectes de fonds;
  • des webinaires.

Étape 6 : Évaluer et surveiller l’efficacité des stratégies de promotion.

Une fois que les étapes ci-dessus auront fait l’objet de discussions dans le cadre de votre collaboration, un plan de promotion devra être élaboré. Un plan de promotion est un outil utilisé pour documenter et suivre toutes les activités promotionnelles et les succès. Il existe plusieurs excellents outils et ressources pour vous aider à élaborer un plan de promotion.

Élaboration d’un plan de promotion – Liste des ressources

L’établissement de réseaux avec les organismes communautaires est essentiel pour assurer la transmission des valeurs et le maintien de la classe vivante.

  • Notre système de santé canadien dépend de la coopération, de la communication et de la collaboration entre divers organismes. Les liens communautaires au sein de la classe vivante sont essentiels pour promouvoir ces relations et collaborations et faire en sorte que la classe vivante soit une ressource communautaire.
  • En pratique, des relations efficaces avec les organismes communautaires sont essentielles pour gérer les stages d’étudiants pendant les éclosions de maladies infectieuses dans les foyers de SLD, puisque toute éclosion a une incidence sur l’apprentissage des étudiants et les déplacements au sein des établissements et dans la classe vivante. Des liens avec la collectivité peuvent être établis grâce à des activités de sensibilisation menées par le coordonnateur de la classe vivante et à des journées portes ouvertes et d’événements dans la classe vivante.

La présentation des expériences de la classe vivante lors de conférences est une autre occasion d’évoquer ses expériences. Par exemple, le 9 novembre 2015, nous avons fait une présentation à la conférence des Centres d’apprentissage, de recherche et d’innovation de l’Ontario à Ottawa, en Ontario. La présentation portait sur la conception de la classe vivante, les programmes dans la classe vivante et l’évaluation. Voilà un exemple de promotion où d’autres foyers de SLD et établissements postsecondaires intéressés par la classe vivante peuvent recevoir des renseignements et participer à des discussions sur le concept de la classe vivante et sa mise en œuvre.

Stratégie 2 : Faire le suivi du succès de la classe vivante et tirer parti des possibilités d’apprentissage mutuel

Stratégie 2 : Faire le suivi du succès de la classe vivante et tirer parti des possibilités d’apprentissage mutuel

L’évaluation est un élément important de tout programme éducatif, car elle permet de déterminer les forces du programme et les possibilités de croissance. L’évaluation structurée mesure les répercussions de la classe vivante sur les étudiants, les parties prenantes, la collectivité, le corps enseignant, les membres de l’équipe de SLD, les résidents et les familles. Un plan d’évaluation aide les organismes collaborateurs à surveiller les progrès réalisés en vue de l’atteinte des objectifs organisationnels et à cerner les points à améliorer. Un plan d’évaluation peut également fournir un cadre de communication pour informer les diverses parties prenantes des valeurs de la classe vivante, justifier le besoin d’un financement et d’un soutien supplémentaires et permettre à tous de continuer à travailler afin d’atteindre les buts et résultats souhaités par l’organisme.

Au moment de prendre des décisions sur la promotion et le maintien de la classe vivante, il faut comprendre quels processus contribuent au succès du programme et comment ces processus pourraient être améliorés afin de favoriser d’autres résultats positifs. Pour ce faire, on utilise l’évaluation formative (c.-à-d. l’évaluation des processus). Quant à l’évaluation sommative (c.-à-d. une évaluation des résultats), on l’utilise pour démontrer les résultats à long terme de la classe vivante. Voici une description de ces types d’évaluation.

Évaluation formative

L’évaluation formative permet d’explorer comment la classe vivante progresse vers ses objectifs en matière d’intrants et de résultats à court terme en recherchant « ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas et ce qui peut être amélioré » (Preskill et Mack, 2013). L’évaluation formative peut être réalisée de nombreuses façons, notamment :

Les sondages sur les connaissances, attitudes et pratiques servent à révéler les idées fausses ou les malentendus qui pourraient faire obstacle à la mise en œuvre réussie de la classe vivante. Ces sondages peuvent être distribués au cours d’une année (c.-à-d. session d’automne, session d’hiver et session de printemps) dans tout programme de classe vivante. On peut utiliser les sondages sur les connaissances, attitudes et pratiques pour cerner les besoins, les problèmes et les obstacles dans la prestation des programmes, ainsi que les solutions pour améliorer la qualité et l’accessibilité des services. Tous les programmes d’études postsecondaires de l’Ontario utilisent le sondage axé sur les indicateurs de rendement. Les renseignements tirés de ce sondage peuvent être facilement utilisés pour l’évaluation des perceptions des étudiants à l’égard du programme de classe vivante.

La technique d’évaluation en classe est une forme d’évaluation formative non notée utilisée par le corps enseignant pour suivre l’apprentissage des étudiants avant et entre les examens ou les travaux sommatifs. Il est possible de l’utiliser pour obtenir une rétroaction juste à temps sur le processus d’apprentissage dans la classe vivante, pour fournir des renseignements sur l’apprentissage des étudiants en dehors des travaux traditionnels (examens, travaux, etc.) ou pour aider les étudiants à faire un meilleur suivi de leur propre apprentissage. Les résultats de cette technique peuvent aider le corps enseignant et les membres de l’équipe de SLD à peaufiner leurs stratégies d’enseignement afin de mieux répondre aux besoins des étudiants.

Les sondages de satisfaction donnent aux intervenants (étudiants, corps enseignant, équipe de SLD, résidents, familles, employés, etc.) l’occasion d’évaluer leur niveau de satisfaction à l’égard de la classe vivante. Il est possible d’analyser ces sondages pour déterminer les lacunes ou les points à améliorer dans la classe vivante. Les sondages de satisfaction peuvent être distribués chaque semaine, chaque mois ou chaque année, selon la quantité de renseignements que vous cherchez à obtenir et si vous recherchez une certaine tendance.

Les journaux de réflexion peuvent servir à donner des commentaires sur un programme ou une expérience personnelle au sein de la classe vivante. Les étudiants, les membres de l’équipe de SLD, les résidents et les familles peuvent écrire ces textes à tout moment. Les évaluateurs peuvent les consulter et effectuer une analyse thématique pour déterminer les réponses ou les expressions courantes que les gens utilisent pour décrire leurs expériences dans la classe vivante.

Les entrevues sont un excellent moyen pour les personnes de parler librement de leurs expériences dans la classe vivante. Les entrevues peuvent servir à éclairer la prise de décisions, la planification stratégique et l’allocation des ressources.

Le suivi des diplômés consiste à collaborer avec le Bureau des anciens de l’établissement postsecondaire pour suivre les diplômés de la classe vivante. Cette méthode peut fournir de précieux renseignements pour améliorer la classe vivante, notamment :

  • Dans quels contextes ou secteurs les diplômés de la classe vivante travaillent-ils?
  • Dans quelles régions géographiques les diplômés de la classe ont-ils trouvé un emploi?
  • Quand les diplômés de la classe vivante ont-ils trouvé un emploi?
  • Les diplômés de la classe vivante occupent-ils un emploi à temps plein, à temps partiel ou occasionnel?
  • Les employeurs sont-ils prêts à fournir des commentaires sur la préparation à la carrière de leurs nouveaux employés?
Exemple d’évaluation formative de l’expérience de classe vivante des Villages Schlegel-Collège Conestoga

Veronique Boscart, Ph. D., et ses collègues ont utilisé plusieurs techniques d’évaluation formative pour suivre l’incidence de la classe vivante et déterminer les domaines à améliorer. Parmi ces techniques, mentionnons les groupes de discussion, les entrevues semi-structurées, les tests de connaissances des étudiants, les enquêtes sur l’emploi, les enquêtes sur la satisfaction de l’équipe de SLD, des résidents et des familles et les échelles analogiques visuelles pour mesurer les relations. Cette collecte de données a permis de déterminer ce qui fonctionne bien et les changements nécessaires pour améliorer la satisfaction et l’expérience globale de la classe vivante.

Évaluation sommative

L’évaluation sommative permet de mesurer si les résultats escomptés ont été atteints afin de « juger qu’ils en valent la peine » (Preskill et Mack, 2013). Elle peut se faire de plusieurs façons, notamment par l’analyse du rendement annuel du capital investi, par l’examen des indicateurs de rendement et l’examen des notes des étudiants aux examens finaux. Certaines techniques d’évaluation formative peuvent être également utilisées pour l’évaluation sommative.

Exemple d’évaluation sommative de l’expérience de classe vivante des Villages Schlegel-Collège Conestoga

Veronique Boscart, Ph. D., et ses collaborateurs ont réalisé une étude intitulée Enhancing Care of Seniors in Long-Term Care: Impact of a Living Classroom on the Education of Personal Support Workers. À l’aide de méthodes d’évaluation formative et sommative, Mme Boscart et ses collègues ont pu démontrer que la classe vivante a eu des effets positifs.

En plus de tirer des leçons des évaluations ci-dessus, la classe vivante offre une excellente occasion de combler l’écart entre la compréhension de la théorie et la connaissance de la pratique des SLD dans les établissements postsecondaires.

  • L’équipe universitaire de la classe vivante détient des renseignements concernant les pratiques actuelles en matière de SLD qu’elle peut transmettre à ses collègues du campus principal.
  • Les scénarios d’apprentissage simulés élaborés dans la classe vivante peuvent être ajoutés au programme offert sur le campus principal ou intégrés à d’autres programmes. De cette façon, les nouvelles pratiques de SLD sont intégrées au programme général de soins de santé. Cette initiative est en cours au Village de Riverside Glen, où une initiative de mobilisation des connaissances intègre des pratiques exemplaires en matière de changement de culture dans le domaine des SLD dans le programme de PSSP de la classe vivante. Ces expériences sont dévoilées à l’ensemble du programme de PSSP à la fin de chaque session. La prochaine occasion de faire connaître le cycle complet d’apprentissage, d’application et de traduction et d’influencer le programme provincial de PSSP aura lieu lors des réunions des coordonnateurs provinciaux.
  • L’environnement d’apprentissage créé dans le foyer de SLD qui accueille la classe vivante est un milieu accueillant qui permet au corps enseignant de l’établissement postsecondaire de collaborer à des projets avec les membres de l’équipe de SLD.

Grâce aux relations de la classe vivante, les membres de l’équipe des foyers de SLD peuvent tirer profit de leur établissement postsecondaire en :

  • Améliorant les stratégies d’éducation des adultes et en recevant un programme d’enseignement en cours d’emploi;
  • Collaborant à des projets de recherche appliquée, en améliorant les connaissances et les compétences pour entreprendre des projets visant à améliorer la pratique et en créant des protocoles fondés sur des données probantes pour améliorer continuellement la qualité.

Ensemble, ces stratégies d’apprentissage mutuel sont l’un des moteurs de durabilité les plus importants pour une classe vivante, car les besoins et les possibilités de nouvel apprentissage sont infinis. De plus, les récompenses de l’apprentissage mutuel sont importantes pour promouvoir l’amélioration des pratiques en matière de SLD, créer un environnement propice à la créativité et à la recherche et respecter l’expertise des uns et des autres.

Stratégie 3 : Examiner les possibilités de croissance

Stratégie 3 : Examiner les possibilités de croissance

Selon notre expérience, la classe vivante est souvent petite au départ. Cependant, une fois qu’elle aura pris de l’ampleur et se sera taillé une réputation, un nombre croissant d’étudiants voudront peut-être s’inscrire à ce programme et à d’autres programmes offerts au foyer de SLD. De plus, d’autres alliances ou membres de la collectivité (c.-à-d. collèges, organismes de recherche et entreprises de soins à domicile) pourraient vouloir faire partie de l’initiative de classe vivante. Toutefois, ces possibilités intéressantes exigent une certaine planification stratégique.

Selon la vitesse de croissance de la classe vivante, il peut y avoir un moment où la classe vivante a atteint sa capacité maximale. Les organismes doivent alors décider de garder la classe vivante telle quelle, de l’agrandir dans le même cadre ou de la réinstaller dans un nouvel emplacement plus grand.

En 2009, la classe vivante des Villages Schlegel et du Collège Conestoga a lancé un programme de PSSP fondé sur les besoins en main-d’œuvre du secteur des SLD. Le programme de PSSP est relativement court (deux sessions) et facile à offrir. Il offre aussi d’innombrables possibilités d’activités d’apprentissage intentionnellement intégrées. La classe vivante des Villages Schlegel et du Collège Conestoga a été élargie pour inclure un programme d’infirmière auxiliaire en 2012. La deuxième classe vivante du Village d’University Gates offre à la fois des programmes de PSSP et d’infirmière auxiliaire. Le programme d’infirmière auxiliaire à University Gates est le résultat du transfert du programme d’infirmière auxiliaire de Riverside Glen. Le programme d’infirmière auxiliaire exige une gamme de ressources d’apprentissage dont ne dispose pas une classe vivante normale. La classe vivante dispose de ressources de simulation supplémentaires à l’appui du programme d’infirmière auxiliaire, ainsi que d’initiatives de formation continue prévues à cet endroit.

Voici certaines questions à prendre en considération pour envisager la croissance de la classe vivante.

Évaluation de la région géographique et du public cible

  • Votre collectivité compte-t-elle plus d’un établissement postsecondaire (collège/université) dans votre région géographique?
  • Combien y a-t-il de foyers de SLD, d’hôpitaux, de services communautaires et d’organismes de soins à domicile dans ce secteur géographique?
  • Combien d’étudiants fréquentent un collège ou une université dans ce secteur géographique (p. ex. votre marché cible se trouve-t-il à l’intérieur de votre secteur géographique?)?
  • Combien d’aînés vivent dans ce secteur géographique? Combien d’entre eux habitent dans des foyers de SLD?
  • Où sont les pénuries de soins de santé dans ce secteur géographique (c.-à-d. les foyers de SLD, les milieux de santé communautaire, les soins à domicile)?
  • Quels règlements municipaux de zonage devez-vous connaître si vous transférez la classe vivante à un nouvel endroit?
  • Les règlements municipaux de zonage appuieront-ils l’expansion de la classe vivante?

Élargir ou étendre vos programmes d’études postsecondaires

  • Quels sont les programmes populaires auprès des étudiants?
  • Quels sont les programmes d’études postsecondaires les plus nécessaires que la classe vivante pourrait offrir dans votre région (p. ex. PSSP, infirmière auxiliaire, autre)?
  • Quelles certifications de perfectionnement professionnel peuvent être offertes dans la classe vivante (p. ex. Approche douce et persuasive pour les soins aux personnes atteintes de démence/GPA, Physique, Intellectuel, Émotionnel, Capacités, Environnement et Social/P.I.E.C.E.S.)?
  • Augmenterez-vous le nombre de programmes de classe vivante par année scolaire ou le nombre d’inscriptions par classe?
  • Quelles ressources et quel matériel seront nécessaires pour le programme?

Comprendre les besoins en SLD

  • Quelles compétences les foyers de SLD s’attendent-ils à ce que les nouveaux employés possèdent? Comment peut-on les inclure dans les programmes de classe vivante?
  • La classe vivante éprouve-t-elle des problèmes de ressources humaines? Y a-t-il un excès ou un manque de candidats pour certains postes?
  • Est-il prévu de construire ou d’agrandir un foyer de SLD?
  • Dans le secteur des SLD, y a-t-il un virage vers la reconnaissance des classes vivante comme approche de pratiques exemplaires pour l’éducation de la main-d’œuvre en SLD?

Embaucher un plus grand nombre d’enseignants de l’établissement postsecondaire et former des équipes en SLD

  • Devrez-vous embaucher plus d’enseignants de l’établissement postsecondaire une fois que la classe vivante aura été élargie?
  • Devrez-vous former plus de membres de l’équipe de SLD?
  • Quels titres de compétence ou certificats doivent-ils posséder?

Responsabilités financières et légales

  • Les plans financiers devront-ils être modifiés ou mis à jour pour couvrir les nouveaux coûts d’exploitation de la classe vivante élargie (c.-à-d. qui paiera quoi)?
  • Quels politiques et PON seront ajustés ou redéfinis (c.-à-d. contrôle des infections, sûreté et sécurité)?
  • Devrez-vous mettre à jour les ententes officielles une fois que la classe aura été élargie?
  • Faudra-t-il une responsabilité et une assurance additionnelles?

Changements physiques

  • Faudra-t-il plus de places de stationnement pour un plus grand nombre d’étudiants qui fréquentent la classe vivante?
  • Quels changements de conception seront nécessaires pour faire de la classe vivante un milieu de travail interprofessionnel?
  • Faudra-t-il ajouter des casiers?
  • Faut-il plus d’espace de rangement pour tous les documents du programme dans la classe vivante?
  • Le foyer de SLD devra-t-il mettre en place un service centralisé de coordination des étudiants (c.-à-d. pour planifier l’utilisation des classes et des laboratoires)?

La majorité de ces questions ont été soulevées lorsque nous avons décidé d’agrandir notre classe vivante dans le Village de Riverside Glen et de construire une deuxième classe vivante au Village d’University Gates. Il nous a fallu environ deux ans pour élaborer des plans pour la deuxième classe vivante. Malgré l’ampleur de ce processus et le fait que les deux organismes ont dû prendre d’autres engagements, nous pensons que nos valeurs communes, nos engagements en matière de ressources, notre planification annuelle, nos mécanismes de coordination et nos stratégies gagnantes ont permis de promouvoir et de maintenir deux classes vivantes efficaces.

Stratégie 4 : Étendre le concept de la classe vivante à d’autres programmes

Stratégie 4 : Étendre le concept de la classe vivante à d’autres programmes

Un dernier point de discussion dans la stratégie de promotion et de soutien de la classe vivante est lié à l’élargissement de la classe vivante pour inclure d’autres programmes que ceux de PSSP et d’infirmière auxiliaire actuellement offerts.

Selon notre expérience, la mise en œuvre complète du concept de classe vivante est plus efficace dans le cas des programmes qui n’ont pas besoin d’une gamme de ressources spécialisées. Les programmes de certificat comme celui de PSSP ou les certificats spécialisés comme celui d’Approche douce et persuasive peuvent être offerts avec les ressources généralement fournies dans une classe vivante. Il est plus difficile d’obtenir les ressources nécessaires pour des programmes plus complexes comme celui d’infirmière auxiliaire. Nous pouvons offrir le programme d’infirmière auxiliaire en classe vivante au Village d’University Gates à Waterloo, car le Village est doté de ressources spécialisées liées au Schlegel Centre of Excellence for Innovation in Aging. Ici, les ressources sur place appuient le programme d’infirmière auxiliaire et une vision de croissance future des formations continue et spécialisée.

Par ailleurs, la philosophie de la classe vivante et les avantages démontrés d’un engagement élevé entre un programme d’études postsecondaires et un foyer de SLD ont de la valeur pour créer de meilleures possibilités d’apprentissage par l’expérience pour une vaste gamme de programmes d’études postsecondaires.

La Figure 4 présente de nombreux programmes d’études postsecondaires qui pourraient bénéficier d’expériences d’apprentissage pratique améliorées dans un foyer de SLD. Par exemple, le programme de soins ambulanciers, actuellement offert sur le campus, pourrait bénéficier de quelques semaines d’apprentissage immersif. Les aînés sont les plus grands utilisateurs de services paramédicaux en Ontario (Stall, Cummings et Sullivan, 2013). Les étudiants du programme de soins ambulanciers bénéficieraient d’un apprentissage par l’expérience, car cela leur permettrait d’être exposés à des aînés dans des foyers de SLD, y compris ceux qui vivent avec la démence. Les étudiants en soins ambulanciers pourraient également avoir l’occasion d’échanger avec d’autres professionnels de la santé, ce qui favorise le travail d’équipe et la communication interprofessionnelle au sein de la main-d’œuvre des soins de santé.

Nous avons proposé une gamme de programmes d’études postsecondaires qui pourraient bénéficier d’une exposition à une classe vivante ou à un foyer de SLD, allant d’une brève exposition à plusieurs semaines pour un programme complet. Les exemples présentés à la figure 4 ne se veulent pas exhaustifs et ne conviendront pas nécessairement à tous les foyers de SLD. Certains programmes peuvent nécessiter de courtes périodes d’interface avec le foyer de SLD, tandis que d’autres programmes peuvent être composés de petits groupes d’étudiants avec des mentors ou des précepteurs sur place.

Figure 4 : Élargissement à d’autres programmes de classe vivante
Figure 4 : Élargissement à d’autres programmes de classe vivante

Le foyer de SLD peut faire appel à une variété de programmes d’études postsecondaires. L’intégration de ces programmes au sein d’une classe vivante crée une atmosphère ouverte à la préparation interprofessionnelle de la main-d’œuvre. Les étudiants, le corps enseignant, les membres de la collectivité ainsi que de l’équipe de SLD (de différentes disciplines) peuvent apprendre les uns des autres et interagir les uns avec les autres, ce qui favorise l’amélioration de la main-d’œuvre.

La classe vivante ou le foyer de SLD peut devenir un centre de ressources communautaires offrant des services qui appuient les soins communautaires et la prestation de services. Ainsi, la classe vivante devient un lieu de mobilisation des connaissances pour tous.


Mot de la fin

Des discussions initiales à une classe pleinement fonctionnelle, nous nous sommes demandé si notre travail d’élaboration, de mise en œuvre, d’évaluation et de maintien de la classe vivante en valait la peine. La réponse est un « oui » retentissant.

La classe vivante a apporté une valeur inestimable à de nombreux intervenants, y compris les étudiants, les membres de l’équipe de SLD, le corps enseignant et, surtout, les résidents et les familles. Les étudiants, le corps enseignant et les membres de l’équipe de SLD nous ont dit que la classe vivante a eu une influence considérable sur leur apprentissage personnel et leur désir de travailler en SLD. La plupart des diplômés de la classe vivante ont fait carrière dans le secteur des SLD, ce qui démontre les capacités qui sont directement liées à l’environnement de travail des SLD. Certains organismes, notamment les Villages Schlegel, perfectionnent leurs modèles de dotation afin de mieux s’aligner sur une culture d’apprentissage qui profite à la fois aux étudiants et aux personnes qui travaillent et vivent dans les foyers de SLD. Le contenu en gérontologie de tous les programmes de Conestoga a été considérablement amélioré, grâce aux leçons apprises dans le cadre de l’initiative de classe vivante. En plus de former des diplômés qui ont un intérêt plus marqué et qui sont mieux préparés à faire carrière auprès des aînés, le Collège Conestoga a mis sur pied de solides programmes de perfectionnement professionnel et de formation continue pour améliorer les compétences des personnes qui travaillent déjà auprès des aînés.

Nous pensons sincèrement que la classe vivante a le potentiel de résoudre bien des problèmes dans tout le réseau de la santé, non seulement en ce qui a trait aux soins aux aînés, mais aussi pour la formation des futurs professionnels de la santé qui travailleront auprès d’une population vieillissante. Nous espérons que ce guide inspirera d’autres personnes à s’engager dans une future entreprise de classe vivante.

« Nous apprenons ensemble, nous changeons ensemble »